Data and Service Center for the Humanities (DaSCH)

Mise sur pied du Data and Service Center for the Humanities (DaSCH)

Sur la base de travaux préparatoires effectués en 2009, l’Académie suisse des sciences humaines et sociales (ASSH) a été mandatée par le Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) afin d’examiner la faisabilité d’un Centre de données et de prestations de services (CDP) pour les données de recherche en sciences humaines. Le but de ce centre est de créer une plateforme garantissant l’accès aux données primaires des sciences humaines. Par ailleurs, la mise en réseau de ces données avec d’autres ensembles de données (Linked Open Data) doit être encouragée pour créer ainsi une plus-value pour les chercheurs et le public intéressé. Une offre étendue en matière de conseil pour la communauté spécialisée à propos des standards et des technologies de l’information pour la sécurité et la conservation des données (Data Curation) est liée à cette plateforme.

Le projet pilote a pris officiellement fin en juin 2015 et le rapport final a été remis au SEFRI en date du 30 mars 2015. L’ASSH finance jusqu’à fin 2016, par des fonds de la Confédération et par ses propres ressources, le projet qui porte désormais le nom de « Data and Service Center for the Humanities DaSCH ». A partir de 2017, le DaSCH doit devenir une infrastructure de recherche financée durablement.


esense GmbH