a+ Swiss Platform Ageing Society

A+ Swiss Platform Ageing Society

Les Académies suisses des sciences ont créé la plateforme trans-sectorielle ouverte « a+ Swiss Platform Ageing Society » en vue d’assurer un échange continu entre tous les acteurs du changement démographique. Elles entendent ainsi faciliter la collaboration entre le monde de la recherche et le terrain, amorcer des projets de développement communs et établir des passerelles entre les initiatives nationales et internationales. Le tout doit se dérouler dans le cadre du projet «Stratégie et plan d’action mondiaux sur le vieillissement et la santé» (Global Strategy and Action Plan on Ageing and Health) de l’OMS.

À la fin de l’année 2015, environ 35 % de la population résidant de manière permanente en Suisse avaient entre 40 et 64 ans, 20 % entre 0 et 19 ans, 27 % entre 20 et 39 ans et 18 % plus de 65 ans. La catégorie des 40-64 ans – celle des baby-boomers – est donc la plus représentée en Suisse. La pointe de la pyramide des âges (65 ans et plus) va s’élargir très rapidement au cours des prochaines années, tandis que la base devrait rester plus ou moins inchangée. Ce vieillissement démographique, également lié à l’augmentation du nombre d’années passées en bonne santé, est dû à l’augmentation de l’espérance de vie des Suisses et au vieillissement de la génération du baby-boom, mais aussi (et surtout) au recul de la natalité au cours des dernières décennies. Cette évolution devrait se poursuivre à moyen voire à long terme.

Le vieillissement démographique appelle des modifications, des réorientations et de nouvelles mesures dans de nombreux domaines de la vie qu’il convient de coordonner puisqu'ils sont interdépendants – en particulier dans le domaine de la santé, du système d’assurance sociale, du travail de soins et de prise en charge, de l’habitat, du marché du travail, de la mobilité et de la recherche. Pour y parvenir, la collaboration entre tous les acteurs impliqués sur les différents terrains – scientifique, social, sanitaire, économique, technique et politique – est essentielle.

Vers la plateforme : www.ageingsociety.ch

Global Strategy and Action Plan on Ageing and Health

 Mit dem «Global Strategy and Action Plan on Ageing and Health» hat die Weltgesundhetisorganisation (WHO) eine neue Gesundheitsdefinition mit vielfältigen und wichtigen Implikationen vorgelegt: Gefordert wird unter anderem mehr eine Ausrichtung der Gesundheitspolitik auf eine dynamische, kontextualisierte Stabilisierung der Lebensqualität: Mit den vorgeschlagenen fünf strategischen Zielen sollen die für das Wohlbefinden wie die eigenständige Lebensführung relevanten Fähigkeiten gestärkt werden. Die Fähigkeiten ihrerseits ergeben sich aus dem Zusammenspiel zwischen den den Ressourcen einer Person und seiner Umwelt. Entsprechend ist eine enge Zusammenarbeit zwischen Gesundheits- und Sozialpolitik von hoher Bedeutung.

Das Gesundheitsverständnis wie die sich daraus ergebenden Massnahmen entsprechen dem vom Netzwerk Gesundheitsforschung ausgearbeiteten NFP-Vorschlag «Lebensqualität: Neue Konzepte zur Verbindung von individuellen und gesellschaftlichen Bedingungen».

Gemeinsam mit dem Netzwerk Gesundheitsforschung will die SAGW diesen zukunftsfähigen Ansatz mit hoher Priorität weiterverfolgen

L Weitere Informationen
esense GmbH